Sélectionner une page

Service à Thé

Disponible en boutiques et sur le Shop

L’art du Service

          Le thé est à l’image du vin.  La diversité des arômes rendue possible par la culture des plantes et le travail de celles-ci ouvre un champ d’expériences olfactives infinies, qui se renouvellent de plus au grès des régions. L’art de la dégustation du thé s’en trouve cependant plus intéressante en ce qui concerne les outils de service, propres à chaque culture et où l’objet, la forme, la matière et par dessus tout la gestuelle sont un espace de création sans fin. 

 

          Le service à thé est donc un des premiers univers questionné pour la collection. Je me suis donc rendu dans les boutiques de thé de Paris afin de discuter avec des personnes expertes dans leur domaine afin de découvrir les possibilités créatives ainsi que les limites dans le but d’offrir une expérience élégante et pleine de finesse. Il s’en est suivi le dessin d’une théière d’un litre accompagnée d’une tasse et de sa soucoupe. 

La tasse

          La tasse est le premier objet en céramique dessiné et réalisé. Cette pièce pris pourtant une année pour venir à maturité. L’intention formelle est précise. L’objet doit magnifier l’instant de dégustation, la forme doit répondre en conséquence.  La tasse va à l’essentiel. La anse disparaît et offre un contact direct avec la forme et la chaleur du thé.

          Quand au dessin de la ligne, celui-ci paraît des plus simple, sans fioriture, espérant perdurer au quotidien et traverser les époques. La ligne de la tasse présente une tension appropriée de sorte à affirmer l’objet sans trop de sévérité. On ne trouve pas ou peu de contre courbe inspirant le décor et la céramique de tradition et ainsi insuffler l’intemporalité à la tasse.  La contenance invite à savourer suffisamment, et à resservir.  Il est recommandé de ne pas la remplir entièrement afin de mettre en valeur le thé, lui donner de l’espace comme le ferait un passe-partout dans un tableau.

Une histoire de ressenti

          Son élaboration a commencé par un premier dessin, la création des moules de production pour finalement repartir du début. Un second dessin a vu le jour et a été produit. Néanmoins, la sensation, le ressenti personnel face à l’objet me poussait intérieurement à recommencer une nouvelle fois. La tasse finale de vingt-cinq centilitres voit le jour une demi année plus tard. La soucoupe a elle aussi été avancée à l’étape des moules de production pour finalement affiner quelques détails. 

La Soucoupe

          La soucoupe adopte les codes et le style dessinés pour l’ensemble de la collection. Le dessin va à l’essentiel: retenir, servir, et présenter. 

          Les lignes marquent une volonté de rompre les codes esthétiques actuels de l’assiette. Les courbes disparaissent totalement. La surface est plane. Seul un demi rond sur le pourtour vient retenir le contenant. La soucoupe cherche l’illusion d’être en suspension. Pour marquer cette sensation, le dessous de la soucoupe présente de la même manière une surface plane. Un chanfrein vient rejoindre le demi rond pour affiner l’objet là où la sensation de suspension se présente. Ce code esthétique sera repris pour le dessin des assiettes et plateaux, donnant ainsi une homogénéité à la collection. 

Théière d’un litre

          La théière cherche clairement la rupture. Le dessin fut long, périlleux. Pour acquérir cette rupture esthétique, il a fallu trouver des formes simples et radicales tout en donnant de la courbe par endroit pour rendre l’objet séduisant. La théière adopte d’abord une forme circulaire parfaite vue de dessus. Vue de profil, la théière ne présente formellement pas d’accident et se dessine dans une seule continuité.. Le bouchon se positionne à fleur tout comme le bec à forme plate. 

Travail de confort

         La anse créé le confort. La main porte l’objet avec un angle et plie facilement pour verser. La pointe de la anse se positionne sur la ligne de gravité de la théière. Un léger galbe sous la poignée apporte du naturel sous les doigts. 

Filtre sur Mesure

          Afin de ne pas favoriser l’achat d’un filtre non français, un filtre en céramique est dessiné pour la théière. Idéal pour les thés à feuille entières, il est remplaçable par un filtre classique. D’une contenance d’un litre, elle convient pour les grands adeptes de thés et pour recevoir.

Disponible en boutiques et sur le Shop